Les causes de refus de prêt immobilier

30 novembre 2018 par Chass Appart

Tout chasseur immobilier sérieux vous demandera d’emblée si vous avez vu votre banque pour connaître le montant qu’elle peut vous prêter pour financer votre achat.  Cette démarche est indispensable. Si votre situation personnelle change : promotion avec une meilleure rémunération, héritage ou difficultés professionnelles, il ne faut pas hésiter à retourner voire la banque.

A cette étape, la banque ne vous donnera qu’un accord de principe. Quand votre chasseur d’appartements aura trouvé le bien de vos rêves, que votre offre sera acceptée par le vendeur et que vous aurez signé le compromis, vous aurez 45 jours pour faire transmettre au notaire votre offre de prêt.

Armé du compromis signé, vous retournez voir votre banque, ses concurrentes ou un courtier. Elle vous enverra une offre de prêt (en courrier recommandé avec accusé de réception) que vous pouvez refuser ou accepter. Dans ce cas, vous attendez que le délai de rétractation (14 jours) soit écoulé pour retourner toujours en envoi recommandé avec accusé de réception, l’offre de prêt signée. Le délai de 45 jours peut sembler confortable, mais c’est trompeur.

Aujourd’hui, 3 dossiers sur 10 sont refusés par les banques. Par son expérience du courtage et du financement, le partenaire.fr a recensé les 4 principaux motifs de refus.

1 – 30% des refus motivés par une capacité de remboursement insuffisante. Les revenus de l’emprunteur ne sont pas suffisants pour assurer les remboursements du prêt. Les crédits à la consommation sont souvent en cause

2 – 27% des refus motivés par un apport personnel insuffisant

3 –25% des refus motivés par un manque de rigueur dans la tenue des comptes. Cette cause de refus concerne surtout les primo-accédants peu expérimentés.

4 – 22% des refus motivés par une situation professionnelle jugée instable. L’évolution du marché du travail fait craindre une augmentation de cette catégorie.

Les deux premières causes de refus peuvent être évitées en suivant les conseils de votre chasseur d’appartement : consulter sa banque.